Aménager, alléger les programmes ? Tribune

Ce n’est pas une réduction des contenus qu’il faut défendre, mais une refonte des programmes de la maternelle au lycée, avec d’autres manières d’enseigner et les moyens matériels et humains indispensables. Nous devrions davantage nous inspirer des mouvements d’éducation populaire pour nous engager sur d’autres voies que la pédagogie (ou l’apédagogie) ministérielle, pour ouvrir de nouvelles portes vers les savoirs.

Partager
Comment propager plus efficacement le virus ? Le rectorat et la Dsden 06 ont des idées !

Au vu de la crise sanitaire et des déclarations gouvernementales du 30 octobre, plusieurs personnels de la DSDEN ont fait part de leurs possibilités d’organisation de leur travail à distance dès cette date et dans les premiers jours de novembre. Il leur a été répondu, dans un premier temps, que par équité avec les personnels qui n’ont pas la possibilité de le faire, leur présence à la DSDEN était obligatoire !

Partager
Contre les amalgames et les manipulations racistes, nous défendons les libertés

Suite aux attentats de Conflans et de Nice, plus de 30 syndicats, associations et forces politiques prennent une position unitaire pour que ces attentats ne soient pas « instrumentalisés pour stigmatiser ». « Nous refusons ces amalgames honteux et dangereux et nous continuerons à lutter contre toutes les formes de racismes... »

Partager
DÈS CETTE RENTRÉE NE CONFINONS PAS NOS REVENDICATIONS

Pour la CGT Éduc’action, il est intolérable qu’à deux jours de la rentrée, et après deux semaines de vacances, les personnels et les familles apprennent son annulation précipitée. D’autres choix étaient possibles, comme le report de la rentrée d’une journée demandée par la CGT Educ’action.

Partager
Combien vaut la vie d’un Homme ? par Laurence Petit

On nous dit que, à la rentrée, les enseignants feront respecter une minute de silence à leurs élèves ! Pourquoi attendre 3 semaines après la mort de notre collègue, pour lui rendre hommage dans la société, et à la charge des enseignants, de l’Ecole ? Personne, dans une famille n’est capable de faire respecter une minute de silence à ses enfants ?

Partager
En réaction à la proposition de Christian Estrosi

La proposition lancée par Christian Estrosi rend visible l’immense confusion autour de la notion de laïcité. Elle doit également aiguiser notre méfiance, concernant la tendance de certains responsables politiques à saisir toute occasion tragique pour justifier rétrospectivement des mesures qu’ils avaient prises avant, comme si leur bien-fondé était soudain confirmé par les drames survenus qu’elles étaient censées prévenir.

Partager
Une tentative pour penser grâce à Samuel, par Alexan Colmars

Cet événement effroyable combine plusieurs faits qui s’articulent et deviennent la cause d’un meurtre. Sur plusieurs de ces faits nos connaissances sont encore lacunaires ; il nous faudra du temps pour avoir des bases beaucoup plus solides. Mais on gagnerait peut-être à commencer par scruter avec attention le contenu des deux premières vidéos qui ont lancé la mécanique. Derrière un événement dont l’extrême barbarie nous frappe comme une sorte d’exception que rien de normal n’explique, on peut lire parfois des transformations bien effectives qui font partie de notre quotidien. Et il se pourrait bien qu’ici, en plus de l’avancée probable d’un islam aux affiliés désorientés, paranoïaques, et pour tout dire totalement perdus, des dynamiques qui l’accompagnent mais renforcent d’autres aspects de la barbarie contemporaine soient lisibles.

Partager
Enseigner, c’est libérer

Les évènements qui se sont produits à Conflans-Sainte-Honorine depuis le 5 octobre et le lâche assassinat de Samuel Paty, être humain et professeur d’Histoire-géographie,le 16 octobre peu avant 17 heures entre le collège du Bois d’Aulne dans lequel il exerçait et son domicile, révèlent la dérive d’une société qui n’a plus de considération ni pour l’École, ni pour celles et ceux qui s’y acquittent d’une mission de service public.

Partager
Intempéries dans les Alpes maritimes Lettre ouverte de l’UD CGT au Préfet des Alpes Maritimes

Les évènements climatiques du 02 octobre ont été d’une ampleur inédite. Notre département et ses bassins d’emplois, déjà touchés par la crise sanitaire, doivent maintenant faire face à des dégâts colossaux. C’est donc une partie du département qui est complétement coupé du reste du territoire avec une population qui n’a presque plus accès à l’électricité, aux moyens de communication ou aux réseaux routiers et ferroviaires.

Partager
Lettre ouverte au Recteur : dysfonctionnement DSDEN

Nous tenons à alerter sur le climat de travail extrêmement dégradé depuis plusieurs années et mal traitant depuis plusieurs mois, dans lequel se trouvent plongés les personnels de la DSDEN 06 toutes catégories confondues. Ce climat se caractérise sur le plan organisationnel par un management descendant et sur le plan relationnel par une attitude autoritaire, infantilisante et méprisante, traduisant l’absence de confiance et de considération à l’égard des services.

Partager