Cyber-Surveillance : une fatalité ?