Protocole sanitaire : pour le ministre, tout va bien et pour les lycées c’est «débrouillez-vous»!