Ecoles de Nice : la surenchère sécuritaire